Téléphone au volant et avertisseur de radars : ebonus toujours plus dans la course !
18-05-2011

 

               La semaine dernière,  lors du quatrième CISR, le gouvernement a présenté une nouvelle série de mesures visant à renforcer la sécurité routière parmi lesquelles la volonté de sanctionner plus sévèrement l’utilisation du téléphone au volant et d’interdire les avertisseurs de radars. 

 

 

Le problème du téléphone au volant n’est pas nouveau. Mais aujourd’hui, les chiffres de l’accidentologie sont formels :les français sont en train de prendre de bien mauvaises habitudes qui ne vont pas dans le sens d’une meilleure sécurité sur les routes. Dans ce domaine également, il semblerait qu’un effort pédagogique important  reste à faire.

 

         « L’ évolution de notre solution ebonus vers une plateforme mobile n’est pas uniquement liée à une volonté de réduire le coût des boîtiers. Nous avons également  souhaité  proposer une solution à ce nouveau problème.  L’utilisation du téléphone au volant est désormais un facteur de risque que les assureurs souhaiteraient mieux maîtriser ; une maîtrise qui leur permettrait de récompenser davantage ceux qui font le plus d’efforts en faveur de la sécurité routière. »

 

Autrement dit, les automobilistes qui n’utilisent pas leur mobile au volant doivent pouvoir bénéficier d’une prime d’assurance avantageuse par rapport à ceux qui ne jouent pas le jeu. Et c’est exactement ce que propose la solution mobile ebonus en tenant compte de ce paramètre dans la calcul de la prime d’assurance.

 Avec la solution ebonus mobile, plus un automobiliste utilise le service en conduisant, plus sa prime d’ assurance peut être optimisée et ce, grâce au taux d'utilisation transmis à l’assureur. Plus ce taux est élevé, plus la réduction de prime peut être importante. En revanche,  s’il téléphone au volant (ou envoie un texto), ce taux d’utilisation sera  réduit en conséquence entraînant de ce fait, une réduction moindre de la prime d’assurance .

         

        En ce qui concerne les avertisseurs de radars, la solution ebonus mobile est plus que jamais d’actualité. Le concept d’agrégation des données à bord du véhicule (concept Pripayd ebonus), aujourd’hui recommandé par la CNIL,  permet d’aller bien plus loin en matière de lutte contre l’insécurité routière que de simplement avertir de la présence d’un radar. Pour ce problème lié aux vitesses excessives sur les routes, ebonus offre un moyen simple, en total respect de la vie privée, de maîtriser son comportement et ce, non pas ponctuellement à chaque emplacement de radar mais en permanence,  tout en en laissant à chacun un droit à l’erreur (analyse statistique).

     

   « Le problème de la vitesse n’est toujours pas réglé en France car les automobilistes français ne perçoivent pas les solutions mises en œuvre aujourd’hui comme des solutions justes. Pour ACT concepts, ce n’est pas tant les effractions liées aux excès de vitesse qu’il faut combattre, mais bien les mauvaises habitudes que l’on conserve après avoir commis ces effractions. »

 
Suivant >