Smartphone ebonus : un couple gagnant pour faire décoller l’assurance auto sur mesure
17-05-2011

                                        

  Le développement du marché de l’assurance sur mesure peine encore en France. Si le coût total des solutions actuellement mises en œuvre est pointé du doigt pour déployer ce type d’offre à grande échelle, les automobilistes, de leur côté, hésitent à changer de contrat, attendant des offres plus intéressantes, suffisamment incitatives et qui ne contraignent pas trop leur conduite au quotidien. Il reste donc, un important effort pédagogique à réaliser auprès des automobilistes pour faire de l’assurance sur mesure un vrai succès commercial. 

 

             « Avec notre concept Pripayd ebonus, nous avons démontré qu’il existait une solution simple et efficace pour respecter les libertés individuelles. En intégrant cette solution, dans un téléphone intelligent (Smartphone), nous souhaitons désormais offrir à tous les automobilistes un applicatif ludique et pédagogique qui, de plus, leur permettra de réduire avantageusement leur prime d'assurance. »


 

  En 2011, on ne peut plus se tromper. Les téléphones intelligents (smartphones) sont bel et bien rentrés dans les mœurs  de tous les français. D’autant mieux rentrés dans les mœurs que beaucoup d’assureurs voient dans cette technologie une opportunité inégalée de rester en contact avec leurs clients.  Néanmoins, si pour de la communication ou des opérations de marketing, le mobile est très facile d’emploi, développer une offre d’assurance au moyen d’une plateforme mobile s’avère sensiblement plus complexe :  comment, en effet, garantir que les données enregistrées par le téléphone reflètent bien les risques du conducteur sachant que les téléphones mobiles ne sont pas « soudés » au châssis et que l’on peut désactiver à sa convenance n’importe quelle application ?

             

             

             « Pour s’assurer que le logiciel de tarification prend en compte uniquement les données lorsque le conducteur utilise son véhicule, il faut que le téléphone puisse communiquer avec ce véhicule. Pour ce faire, nous avons conçu un module d’authentification qui permet d’une part,  d’authentifier les données enregistrées par le téléphone  et d’autre part, de calculer un  taux d’utilisation du service. Autrement dit, plus l’automobiliste active le logiciel pendant qu’il circule, plus sa réduction de prime pourra être importante. »       

              Ce trio unique, Véhicule / Téléphone / Module d’authentification, rend ainsi l’utilisateur  libre de désactiver ou non la fonction de tarification à sa convenance. L’assureur, quant à lui,  peut indexer la prime en fonction du "taux d’utilisation" du service.            

             D’un point de vue technologique,  le module d’authentification a été conçu comme un accessoire bluetooth sécurisé qui s’installe très simplement et en quelques secondes dans le véhicule.  Ce module  peut être installé simplement par l’assureur ou par l’automobiliste lui-même. Cette dernière solution demeure la solution préférée des bancassureurs qui ne peuvent pas faire intervenir d’agents directement sur le terrain. Ces derniers argumentant que, sous couvert d’un contrat, les assurés auront le devoir de positionner le module d’authentification sur le bon véhicule, et qu’en cas de sinistre, la présence de ce module pourra être contrôlée.

 

            Sans le module d’authentification, le logiciel peut être utilisé dans un mode « démo»  pour permettre à tous les automobilistes d’évaluer sur leur téléphone une offre d’assurance avant d’y souscrire. En outre, ce mode de démonstration permet à chacun de tester un type d’offre et de vérifier  les réelles économies attendues en fonction des efforts que chacun est prêt à faire sur  son style de conduite.   

 

 

Mais au  delà de tous ces avantages, cette nouvelle solution  est surtout un moyen pour les assureurs, de tester une offre sans avoir de véhicules a équiper et pour  tous les automobilistes, un moyen  de rester libres et responsables de leur conduite

 

Nous contacter pour plus de détails

 
< Précédent   Suivant >